AFFAIRE MADDIE MC CANN

Analyse de la première interview de Gerald et Kate Mc Cann
25 mai 2007


Contexte de la vidéo : Cette affaire est un réel "cold case" international. Elle a fait la une des médias dans le monde; des milliers de personnes ont été interrogées. Le dossier reste ouvert. De nombreuses zones d’ombre subsistent, confirmées par des contradictions dans certaines déclarations clés. Les théories n’ont pas manqué et continuent d’être présentes sur le Net. À ce jour, 12,4 millions d’euros ont été dépensés pour cette enquête. Il y a 4 jours, The Mirror évoquait la dernière piste de Scotland Yard : https://www.mirror.co.uk/news/uk-news/madeleine-mccann-cops-re-examine-13640983

La fillette de presque 4 ans avait disparu de sa chambre le 3 mai 2007, dans la petite station balnéaire de Praia da Luz au sud du Portugal, où elle séjournait en vacances avec sa famille. Ce soir-là, Gerry (Gerald) et Kate McCann, les parents de Maddie (Madeleine), étaient sortis dîner avec des amis au bord de la piscine de leur hôtel Ocean Club. Ils avaient couché Maddie et ses deux petits frère et soeur jumeaux dans la chambre de leur appartement situé au rez-de-chaussée. C'est à 22h, en rentrant de dîner, que les parents se sont aperçus de l'absence de leur fille.


Pour plus de détails sur cette affaire : https://fr.wikipedia.org/wiki/Disparition_de_Madeleine_McCann

Il est important de préciser que cette interview est la première interview que le couple donne depuis la disparition de leur fille. Maddie a disparu le 3 mai; nous sommes le 25 mai 2007. Deux interviews ont été enregistrées le même jour dans leur appartement de l’Ocean Resort. Une par Jane Hill pour la BBC et l'autre par Ian Woods pour Sky News. Entre les deux interviews, nous avons choisi celle de la BBC avec Jane Hill, tout simplement parce que celle-ci a été filmée avec une meilleure qualité d'image et avec des gros plans intéressants.

Notons dans un premier temps que Gerald (Gerry) et Kate McCann ont des axes de tête différents, comme indiqué sur la capture d’écran ci-dessous.

On en déduit que Gerry est plutôt dans une écoute critique, voire agressive parfois. Kate a quant à elle un axe de tête indiquant plutôt du lien et de l'empathie.

Le temps de parole de Gerry et de Kate n'est pas équilibré puisque Gerry parle 50% de plus que son épouse. Et son langage corporel est plus riche et donc particulièrement intéressant dans notre présente analyse.

Nous nous attarderons donc davantage sur la communication non verbale de Gerry.




Vidéo intégrale sous-titrée en anglais( 13 minutes 54) :


Interview sous le signe des non-dits et du stress :

Notons également que Gerry McCann a par exemple dans les 7 vidéos suivantes de forts items de stress émotionnel et de non-dit. Ce qui peut être interrogeant compte tenu du fait qu’en tant que père d’une fillette disparue depuis 3 semaines il aurait été plus logique qu’il soit dans un état de tristesse et de questionnement sur les avancées de l’enquête et dans l’attente d’avancées concernant ce qui a pu arriver à Maddie.

Nous vous invitons à visionner ces quelques vidéos en observant particulièrement sa bouche et les déglutitions.

  • Les fortes déglutitions, ou dysphagies, sont souvent dues à l'effet d'un stress important. Sous l'effet de ce stress, la colonne d'air se resserre et rend donc plus difficile le passage normal de la salive.
  • La langue qui sort rapidement au milieu indique du non-dit dans les propos tenus.
  • La bouche qui s’étire des 2 côtés révèle un stress (quand il ne s’agit pas d’un sourire, bien évidemment)
  • Les mâchonnements que Gerry effectue à de nombreuses reprises lors de cette interview correspondent à des éléments de non-dits

Il est intéressant de noter que Gerry McCann effectue souvent les 4 en même temps, et ce 7 fois en 13 minutes.


Voici les 7 vidéos, accompagnées de tableaux dans lesquels nous avons recensé les items à observer dans ces vidéos et leur signification :

Vidéo 1 : « Comment allez-vous ? » (15 secondes)
Bouche crispée (1) STRESS
Mâchonnement (2) NON-DITS
Langue de non-dit (1) NON-DITS
Déglutition (1) STRESS
Bouche étirée (1) STRESS
Vidéo 2 : RECHERCHES (9 secondes)
Déglutition (1) STRESS
Mâchonnement (1) NON-DITS
Langue de non-dit (1) NON-DITS
Vidéo 3 : ENQUÊTE DE POLICE (9 secondes)
Mâchonnement (1) NON-DITS
Bouche étirée (1) STRESS
Grande respiration (1) STRESS


Vidéo 4 : ENQUÊTE DE POLICE (9 secondes)
Mâchonnement (1) NON-DITS
Langue de non-dit (2) NON-DITS
Bouche étirée (1) STRESS
Épaule gauche (1) STRESS ÉMOTIONNEL
Grande respiration (1) STRESS
Axe de tête (1) AGRESSIVITÉ




Vidéo 5 : ENFANTS SANS SURVEILLANCE (50 secondes)
Mâchonnement (3) NON-DITS
Langue de non-dit (1) NON-DITS
Déglutition (7) STRESS
Bouche étirée (3) STRESS
Axe de tête (protection) (1) CONTRÔLE
Grande respiration (1) STRESS
Axe de tête (agressivité) (1) AGRESSIVITE
Visage fermé, sourcils froncés (30% vidéo) CONTRÔLE
Vidéo 6 : MADDIE (9 secondes)
Mâchonnement (1) NON-DITS
Langue de non-dit (1) NON-DITS







Vidéo 7 : interruption avant dernière question (45 secondes)
Mâchonnement (5) NON-DITS
Langue de non-dit (4) NON-DITS
Bouche étirée (3) STRESS
Épaule droite (1) PERFORMANCE
Grande respiration (1) STRESS
Axe de tête (agressivité) (1) AGRESSIVITÉ
Axe de tête (écoute avec sentiment de supériorité) (1) CONTRÔLE
Coup de coude (1) « go » PERFORMANCE
Visage crispé (2) STRESS et CONTRÔLE
Respiration saccadée STRESS

Question :
Pour quelles raisons retrouvons-nous autant de non-dits, de propos retenus et de forts items de stress, de contrôle et de performance dans 7 extraits ?
D’autant plus que le couple a été à l’initiative de cette entrevue journalistique.

Le couple McCann a été à l'initiative de ces deux premières interviews. Ce fut pour eux un moyen de lancer un appel au présumé ravisseur de leur fille Maddie tout en communiquant l'adresse d'un site internet et des numéros de téléphone afin d'inciter des témoignages éclairants pour l'enquête.

Signes révélateurs du contrôle, du stress et de la performance :

Le couple est tout au long de ces 13 minutes dans le contrôle.

La 7e vidéo est la plus significative :

Jane Hill met fin à l’entretien, mais reçoit dans l‘oreillette une dernière question. Gerry et Kate se relâchent complètement, en changeant de position sur le canapé, Kate grimace à 2 reprises avec sa langue. Et à la seconde où ils comprennent qu’il y aura une autre question : ils se remettent en position de contrôle. Gerry a même des items d’agressivité et de performance en plus de ceux de non-dits et de stress précédemment cités :

Lorsqu’ils évoquent un sujet autre que celui proprement rattaché à l’enquête en cours, à savoir comment vont leurs jumeaux depuis 3 semaines : le couple est très détendu, presque dans le rire. Alors que rappelons-le, leur fille a disparu depuis plus de 3 semaines.

Et les items de stress et de contrôle réapparaissent à 00:18, lorsque Gerry évoque à nouveau l’enquête en cours.

Il est d’ailleurs intéressant de noter dans cet extrait à quel point Gerry a un regard très (trop) fixe vers la journaliste lorsqu’il exprime sa détermination à deux reprises, alors que ces fixations sont précédées et suivies de regards dans le vide.

Nous sommes à nouveau sur un exemple de contrôle du langage corporel et donc un manque d’authenticité corporelle.

Lapsus de Kate :

Notons que Kate passe d’une émotion de tristesse lorsqu’elle exprime le fait qu’elle ne pense pas rentrer en Angleterre sans Madeleine (Maddie) et à une émotion joyeuse quand elle évoque la vie de ses jumeaux dans le Resort.

D’ailleurs, Kate fait un surprenant lapsus : « no plans at all to go home WITH Madeleine…. WITHOUT Madeleine » (= ‘vraiment aucun projet de rentrer à la maison AVEC Madeleine… SANS Madeleine’). Au moment de ce lapsus Kate a une forte déglutition (item de fort stress) et garde un visage figé et tente de cacher son malaise.

Il est toujours intéressant de constater la capacité de certaines personnes à passer d’une émotion forte à une autre totalement opposée en 1 ou 2 secondes. C’est ici le cas de Kate, dans cet extrait. Elle est donc très animée après un moment de contrôle, sans doute de tristesse aussi. Puis, après avoir évoqué ses jumeaux avec jovialité, elle revient à une attitude de contrôle quand il est à nouveau question de la disparition de Maddie :


Cet extrait est, nous concernant, le seul extrait de ces 13 minutes d’interview où le couple n’est pas dans le contrôle, le stress ou la performance ; et de fait, plutôt dans l’authenticité.

Question :
alors que cette interview devrait témoigner de leur tristesse, de leur espoir de retrouver Madeleine et de lancer un appel aux témoignages, pour quelles raisons n’y a-t-il dans cette interview de 13 minutes que 2 minutes durant lesquelles le couple a réellement un langage corporel dit authentique et congruent ?

La dualité émotionnelle de Gerry :

Dans de rares moments, il est possible de lire deux émotions en même temps sur le visage d’une personne.

Il s’agit alors de la juxtaposition :

  • d’une émotion sur-jacente (visage droit) : l’émotion que l’on souhaite faire accréditer à l’autre
  • d’une émotion sous-jacente (visage gauche) : l’émotion authentiquement ressentie

Citons le cas de Susan Smith qui, le 25 octobre 1994, tue ses 2 fils, mais accuse un homme qu’elle décrit comme étant un Afro-Américain de les avoir kidnappés lors d’un carjacking. Lors d’une interview, dont sont extraites les photos ci-dessous, elle demande au ravisseur présumé de lui rendre ses 2 enfants...
Susan Smith a été condamnée à perpétuité pour l’assassinat de ses 2 fils avec une peine de sûreté de 30 ans.

Voici un bel exemple de dualité émotionnelle :

Émotion sur jacente

TRISTESSE


Celle que l‘on cherche à faire accréditer à l’autre

Tristesse qu’elle expose aux journalistes lors de sa supplique au ravisseur de lui rendre ses enfants

Émotion sous-jacente

JOIE-SATISFACTION


Celle que l‘on ressent réellement

Susan Smith avait tué ses enfants pensant que son amant l’avait quittée à cause de sa maternité. En les tuant, elle pensait pouvoir le reconquérir.


Gerry fait, durant cette première interview, plusieurs fois preuve de ce type de duplicité émotionnelle.

Étant donné son axe de tête et le plan d’angle de la caméra, la partie gauche du visage de Gerry est souvent peu visible.

Mais voici pour exemple une juxtaposition de 2 émotions contradictoires évoquant les détails de l’enquête en cours :

Émotion sur-jacente

TRISTESSE/COLÈRE


Celle que l‘on cherche à faire accréditer à l’autre

Émotion sous-jacente

SATISFACTION


Celle que l‘on ressent réellement

Question :
Pourquoi cette dualité émotionnelle
lors de l’évocation des détails de l’enquête ?

En conclusion, nous ne sommes pas convaincus par le langage corporel du couple tout au long de cette interview.

En effet, comment justifier autant d’items à la fois forts et récurrents de :

  • contrôle
  • non-dits
  • stress
  • performance
  • agressivité
  • dualité
alors que les 2 interviews de cette journée du 25 mai 2007 (avec Sky News et la BBC) sont à l’initiative du couple ?

Nous n’avons noté qu’une seule minute de réelle authenticité corporelle, que ce soit concernant Gerry ou Kate, soit 8% de la vidéo, lorsqu’ils donnent des nouvelles de leurs jumeaux Sean et Amelie de 17 mois.

Ce manque d’authenticité corporelle reste interrogeant d’autant que la journaliste Jane Hill était plutôt bienveillante envers le couple avec une réelle empathie.

Il n’y a semble-t-il donc pas de raisons contextuelles justifiant ce manque de cohérence entre le verbatim (propos tenus) et la communication non verbale du couple.